France-L'emploi moins affecté par les défaillances d'entreprises

mardi 29 mars 2016 17h37
 

PARIS, 29 mars (Reuters) - Le nombre d'emplois menacés du fait de défaillances d'entreprises a continué de reculer en France en 2015 pour tomber à un plus bas de cinq ans en dépit d'une légère augmentation du nombre d'entreprise en difficulté, qui est repassé au-dessus de la barre des 63.000, selon des données publiées mardi par Deloitte et Altares.

"Avec moins de 10.400 procédures collectives ouvertes en janvier et février, le début de l'année 2016 est le meilleur depuis cinq ans", a par ailleurs souligné Thierry Millon, directeur des études d'Altares.

Le nombre de défaillances d'entreprises est ressorti à 63.081 en 2015, en hausse de 1% par rapport à l'année précédente, selon les données Deloitte Altares, conformes à celles publiées par la Banque de France au début du mois.

Le nombre d'emplois menacés dans le cadre des défaillances est tombé à 234.453 et continue de baisser depuis deux ans, pour atteindre son seuil le plus faible depuis 2011.

Les entreprises de plus de 20 salariés ne représentent que 3% du total des défaillances mais 40% des emplois menacés, notent Deloitte et Altares dans la 11e édition de leur étude sur "l'entreprise en difficulté en France."

Les défaillances des très petites entreprises continuent de progresser, tout particulièrement sur le segment des entreprises de deux salariés ou moins, qui concentrent les deux tiers des défaillances (45.000).

En 2015, les secteurs les plus concernés par la hausse des défaillances relèvent surtout des services à la personne, de l'agro-alimentaire, de la santé, du tourisme, du pétrole et du gaz, et de la distribution, notamment textile.

Les résultats de l'étude soulignent l'importance du traitement amiable - mandat ad hoc et conciliation - dans le sauvetage d'une entreprise et de ses emplois, soulignent les auteurs de l'étude, qui rappellent que 70% des entreprises engagées dans une procédure de prévention sont sauvées.

Près de deux emplois sur trois ont été sauvegardés grâce à ce type de procédure pour un nombre d'emplois concernés de l'ordre de 550.000 en 2015. (Marc Joanny, édité par Yves Clarisse)