France-Michel Sapin écarte l'idée d'une "cagnotte" budgétaire

mardi 29 mars 2016 09h35
 

PARIS, 29 mars (Reuters) - Le ministre des Finances Michel Sapin a exclu mardi l'idée que le recul plus marqué que prévu du déficit en 2015 se traduise par une "cagnotte" offrant de nouvelles marges de manoeuvre budgétaires au gouvernement.

"Il n'y a pas de cagnotte quand vous êtes avec un déficit de 3,5% : même si c'est beaucoup mieux que précédemment, c'est toujours un déficit", a-t-il déclaré mardi matin sur France inter.

"On nous a déjà fait le coup une fois avec Jacques Chirac en 2000, on est tombé dans le panneau, on va pas tomber dans le panneau deux fois", a poursuivi le ministre des Finances.

"Il n'y a pas six milliards en moins, on n'a pas réduit le déficit de six milliards par rapport à l'an dernier", a observé sur France 2 le président de l'UDI, Jean-Christophe Lagarde.

"Je trouve incroyable qu'on puisse parler de cagnotte quand nous avons 2.097 milliards d'euros de dette et qu'elle s'est accrue de 56 milliards cette année", a-t-il ajouté.

Selon les données publiées vendredi dernier par l'Insee, le déficit public de la France a baissé plus que prévu en 2015, s'établissant à 3,5% du produit intérieur brut (PIB) contre 4,0% un an plus tôt, en deçà des 3,8% initialement prévus par le gouvernement. (Myriam Rivet, édité par Véronique Tison)