LEAD 2-Abengoa a le soutien des créanciers pour éviter la faillite

lundi 28 mars 2016 11h49
 

(Actualisé avec des précisions, citation)

MADRID, 28 mars (Reuters) - Abengoa a obtenu le soutien de 75% de ses créanciers à un moratoire de sept mois sur sa dette, ce qui lui laisse un peu plus de temps pour la restructurer et éviter la faillite.

Le compromis doit encore être approuvé par un tribunal de Séville et le groupe espagnol d'ingénierie et d'énergies renouvelables espère que le juge lui accordera aussi plus de temps pour sceller avec ses créanciers un accord définitif sur sa dette, qui atteint 9,4 milliards d'euros.

Abengoa avait jusqu'à ce lundi 28 mars pour obtenir l'aval d'au moins 60% de ses créanciers à un tel moratoire.

"D'autres créanciers pourraient endosser ce moratoire jusqu'à ce que le juge rende son jugement à ce sujet", a dit Abengoa, ajoutant que cela pourrait encore prendre plusieurs jours.

En tout état de cause, ce moratoire est une étape importante dans la résolution du problème de la dette d'Abengoa, dont la situation a empiré à la fin de l'an passé, lorsqu'un investisseur potentiel lui a fait faux-bond.

Abengoa, qui emploie 24.000 salariés dans le monde entier, a accumulé de la dette pour financer une expansion rapide ces dernières années.

Le groupe espagnol a donné les grandes lignes d'un projet visant à ramener sa dette à un peu moins de cinq milliards d'euros et à échanger ce qu'il doit à des banques et à des créanciers obligataires contre des actions, ce qui aurait pour effet de diluer à 5% les participations des actionnaires actuels.

Ce projet nécessite le soutien de créanciers représentant 75% de sa dette financière mais le dernier comptage ne donnait que 40%.

Antonio Fornieles, le président d'Abengoa, a déclaré ce mois-ci qu'il voulait avoir terminé la restructuration d'ici la fin avril. (Sarah White, Jose Elias Rodriguez, Wilfrid Exbrayat pour le service français)