CORR-AstraZeneca annonce l'échec d'un essai clé du Brilinta

jeudi 24 mars 2016 15h39
 

(Dans notre dépêche du 23 mars, correction au §2 sur le but de l'essai clinique)

LONDRES, 23 mars (Reuters) - AstraZeneca a annoncé mercredi l'échec d'un important essai clinique du Brilinta, l'un de ses principaux traitements des affections cardio-vasculaires, un revers qui pourrait compromettre l'objectif d'un chiffre d'affaires annuel de 3,5 milliards de dollars (3,13 milliards d'euros) pour ce produit à l'horizon 2023.

L'essai a conclu que le Brilinta (Brilique en France et en Suisse) n'était pas significativement plus efficace que l'aspirine dans la prévention de récidives d'évènements thrombotiques (infarctus du myocarde, AVC ischémique ou hémorragique, décès) chez les patients ayant eu un AVC ischémique , a expliqué le groupe pharmaceutique britannique.

Un résultat positif aurait pu conduire les analystes financiers à revoir à la hausse leurs estimations de ventes pour le Brilinta, dont la moyenne est actuellement de 1,87 milliard de dollars pour 2020 selon les données Thomson Reuters Cortellis.

AstraZeneca prévoit pour sa part un chiffre d'affaires de 3,5 milliards de dollars pour ce produit en 2023, ce qui en fait un élément important du plan stratégique visant 45 milliards de dollars de chiffre d'affaires, dévoilé en 2014 pour contrer une offre d'achat de l'américain Pfizer.

"C'est un revers mais, à ce stade, nous ne donnons pas de nouvelle prévision sur le chiffre global (de 3,5 milliards)", a déclaré à Reuters Ludovic Helfgott, responsable du Brilinta chez AstraZeneca.

Le Brilinta est pour l'instant autorisé dans la prévention des accidents cardio-vasculaires chez les patients ayant déjà souffert d'une crise cardiaque, mais AstraZeneca espère des développements dans d'autres domaines.

Les résultats d'un autre essai clinique, portant sur son efficacité dans le traitement des maladies vasculaires périphériques, sont attendus au deuxième semestre.

(Ben Hirschler; Marc Angrand pour le service français)