Rome demandera de la souplesse à l'UE pour son budget 2017

mardi 22 mars 2016 14h03
 

ROME, 22 mars (Reuters) - L'Italie sollicitera de la souplesse de la part de l'Union européenne à propos de son budget de 2017, comme elle l'avait déjà fait précédemment, a déclaré mardi le conseiller économique du président du Conseil Matteo Renzi.

Rome attend encore le verdict de la Commission européenne sur son budget de 2016, qui comportait des objectifs plus élevés que ce qui avait été convenu à l'origine pour le déficit budgétaire et la dette publique.

Pour ce qui concerne la loi de Finances de l'an prochain, des économistes pensent que Rome devra trouver plus de 15 milliards d'euros d'économies budgétaires à moins que la Commission ne se montre plus souple.

Prié de dire si l'Italie solliciterait encore de la souplesse l'an prochain, Yoram Gutgeld a répondu: "Il est évident que nous poursuivrons sur cette voie".

(Giuseppe Fonte, Wilfrid Exbrayat pour le service français)