Starwood signe le retour des hôtels américains à Cuba

dimanche 20 mars 2016 01h24
 

LA HAVANE, 20 mars (Reuters) - Starwood Hotels & Resorts Worldwide est devenue samedi la première chaîne hôtelière américaine depuis la révolution castriste de 1959 à conclure un accord avec Cuba pour ouvrir des hôtels sur l'île.

Cet investissement de plusieurs millions de dollars a été annoncé à la veille de l'arrivée à Cuba de Barack Obama pour la première visite d'un président américain à La Havane depuis 1928.

Starwood va reprendre deux hôtels à La Havane et a signé une lettre d'intention pour en exploiter un troisième.

De tels accords sont normalement interdits en raison de l'embargo économique des Etats-Unis contre Cuba, décrété après l'arrivée au pouvoir des communistes sur l'île en 1959, mais Starwood a obtenu la semaine dernière une dérogation de la part du département américain du Trésor.

Avec l'amorce de normalisation des relations entre les Etats-Unis et Cuba lancée en décembre 2014, les visites de touristes américains sur l'île des Caraïbes ont été facilitées et l'activité touristique y est en pleine expansion.

La visite de Barack Obama, la première d'un président américain en exercice à Cuba depuis celle de Calvin Coolidge en 1928, vise à rendre le rapprochement entre les deux pays "irréversible", dit la Maison blanche. Les relations diplomatiques ont été rétablies en juillet dernier.

Starwood pourrait néanmoins ne plus être américaine pour très longtemps. Elle fait l'objet d'une offre de rachat pour 13 milliards de dollars (11,5 milliards d'euros) de la part du chinois Anbang Insurance Group. (Marc Frank; Bertrand Boucey pour le service français)