LEAD 1-Eni va réduire ses investissements et céder des actifs

vendredi 18 mars 2016 15h20
 

(Actualisé avec précisions et contexte)

LONDRES/MILAN, 18 mars (Reuters) - Eni a annoncé vendredi son intention de réduire ses investissements de 21% sur les quatre ans à venir et de vendre des parts de gisements pétroliers et gaziers pour poursuivre son recentrage sur l'exploration.

Dans un communiqué sur son nouveau plan stratégique 2016-2019, le groupe italien, dont l'Etat est le premier actionnaire, précise vouloir retirer sept milliards d'euros de nouvelles cessions d'actifs.

Ces cessions se feront "principalement par le biais de la dilution de nos participations dans des découvertes récentes et importantes", a précisé l'administrateur délégué, Claudio Descalzi.

Le groupe a déjà annoncé son intention de vendre des parts dans son champ gazier au Mozambique et dans des gisements pétroliers au Congo.

Depuis qu'il a pris la direction opérationnelle d'Eni en 2014, Claudio Descalzi s'est employé à recentrer le groupe sur l'exploration, en privilégiant les projets les moins coûteux et les plus susceptibles d'être mis rapidement en production.

L'an dernier, Eni a accru ses réserves de 1,4 milliard de baril, un chiffre à comparer à un objectif initial de 0,5 milliard, principalement grâce à la découverte du champ gazier géant de Zohr en Egypte.

Pour les quatre ans à venir, Eni prévoit une croissance de sa production de pétrole et de gaz de plus de 3% par an, contre +3,5% prévu par le plan stratégique précédent.

Il vise une production de 1,6 milliard de barils équivalent pétrole d'ici 2019 tout en ramenant son point mort à 27 dollars le baril contre 45 dollars aujourd'hui.   Suite...