AVANT-PAPIER-Sassou-Nguesso brigue un nouveau mandat au Congo-Brazzaville

vendredi 18 mars 2016 14h52
 

par Aaron Ross et Christian Elion

BRAZZAVILLE, 18 mars (Reuters) - Le chef de l'Etat sortant, Denis Sassou-Nguesso, brigue un troisième mandat consécutif lors de l'élection présidentielle de dimanche en République du Congo et peut se représenter grâce à une réforme controversée de la Constitution adoptée par référendum en octobre dernier.

Grand favori, Denis Sassou-Nguesso, 72 ans, a dirigé le Congo de 1979 à 1992, année où il a été battu à la présidentielle par Pascal Lissouba. Il est revenu au pouvoir cinq ans plus tard au terme d'une guerre civile et a remporté les scrutins présidentiels de 2002 et de 2009.

Ses partisans, qui veulent le reconduire pour cinq ans à la tête de l'Etat, affirment que grâce à lui le Congo-Brazzaville a pu retrouver la stabilité et développer ses infrastructures. "Il nous a apporté la paix. S'il s'en va, qui va terminer le travail ?", se demandent-ils.

Les adversaires du président sortant jugent pour leur part que la richesse pétrolière du pays n'a profité qu'à une petite élite. La moitié de la population totale du pays (4,5 millions d'habitants) vit dans la pauvreté.

Denis Sassou-Nguesso aura huit adversaires en face de lui, dont cinq ont conclu un accord de retrait au second tour en faveur du premier arrivé, au cas où le président sortant serait mis en ballottage dimanche.

Parmi les candidats figure le général en retraite Jean-Marie Mokoko, ancien conseiller à la sécurité de Sassou-Nguesso.

Pour de nombreux observateurs, la victoire du président sortant est plus que probable.

  Suite...