Airbus et Boeing optimistes pour le marché indien

jeudi 17 mars 2016 12h58
 

HYDERABAD, Inde, 17 mars (Reuters) - Airbus et Boeing ont déclaré jeudi que les compagnies aériennes indiennes pourraient commander jusqu'à 1.740 avions au cours des 20 prochaines années, ce qui ferait de l'Inde l'un des marchés les plus dynamiques du secteur de l'aéronautique civile.

A l'occasion du salon d'Hyderabad, dans le sud du pays, Boeing a dit tabler sur 1.740 commandes d'ici 2034 pour un montant total de 240 milliards de dollars (212 milliards d'euros).

Airbus, de son côté, estime que l'Inde aura besoin sur cette période de plus de 1.600 avions de transport civil de passagers et de fret, dont trois quarts de monocouloirs, soit un potentiel de chiffre d'affaires que le groupe européen estime à 224 milliards de dollars.

"La croissance indienne peut permettre de compenser le ralentissement dans d'autres régions du monde", a déclaré à Reuters Dinesh Keskar, vice-président de Boeing pour l'Asie-Pacifique et l'Inde.

A court terme, la compagnie à bas coûts indienne SpiceJet discute avec Airbus et Boeing en vue d'une commande d'une centaine d'appareils, soit 11 milliards de dollars aux prix catalogue.

Boeing espère emporter ce contrat pour conserver une présence sur le segment des compagnies "low-cost" indiennes mais Airbus entend bien le lui ravir pour conforter sa position de premier fournisseur de monocouloirs en Inde.

En août, IndiGo, filiale d'InterGlobe Aviation, avait conclu l'achat de 250 Airbus A320neo, la plus grosse commande jamais enregistrée par l'avionneur européen.

(Sweta Singh; Marc Angrand pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)