Allemagne-Enquête sur l'ex-DG de Schaeffler

mardi 15 mars 2016 17h44
 

FRANCFORT, 15 mars (Reuters) - La justice allemande a ouvert une enquête sur huit anciens salariés de l'équipementier automobile Schaeffler, portant sur des soupçons de corruption, d'abus de confiance et de fraude fiscale.

Ces soupçons sont relatifs à des transactions liées à la Turquie et conclues entre 2004 et 2011, a dit mardi à Reuters le parquet de Würzburg, en Bavière.

Aucune autre précision sur l'enquête n'a pu être obtenue dans l'immédiat et les noms des suspects n'ont pas été communiqués, selon la pratique judiciaire allemande.

Cependant, le fabricant d'éoliennes Senvion a fait savoir que son président du directoire, Jürgen Geissinger, faisait l'objet d'une enquête. Senvion a ajouté que l'enquête n'était pas focalisée sur Geissinger, ex-président du directoire de Schaeffler avant de le rejoindre en 2015.

Jürgen Geissinger a déclaré à Reuters que les allégations avaient déjà été examinées par Schaeffler et qu'il s'attendait à ce que l'enquête du ministère public soit close sous peu.

"Dans le cadre d'un rapport de 2011 (rédigé par Schaeffler), toutes les mesures nécessaires ont été prises", a dit Geissinger, sans autre précision.

Le fonds Centerbridge Partners, propriétaire de Senvion, a dit qu'il ne disposait d'aucun élément susceptible de laisser penser que Geissinger ne se serait pas conformé aux obligations de son poste de président du directoire de Schaeffler. "Nous pensons que les autorités refermeront le dossier en temps voulu", a dit le fonds, qui a racheté Senvion, ex-Repower, au suisse Sulzer en 2015.

Senvion et Centerbridge n'ont fait aucun commentaire sur le projet d'introduction en Bourse de Francfort de Senvion vendredi. Trois sources proches du dossier ont dit toutefois que la participation de 46% mise sur le marché n'était pas encore intégralement souscrite.

Jusqu'à 29,9 millions d'actions Senvion doivent être mises en vente le 18 mars par les fonds de capital-investissement Centerbridge Partners et Arpwood Capital à un prix unitaire compris entre 20 et 23,50 euros, correspondant à une valorisation d'ensemble de l'ordre de 1,30 à 1,53 milliard d'euros, a précisé Senvion la semaine dernière.

Il entend avec cette opération financer de nouveaux projets de parcs d'éoliennes à long terme. (Arno Schütze, Alexander Hübner et Savine Wollrab, Julie Carriat pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)