Le marché de la dette émergente aborde une période délicate

lundi 14 mars 2016 10h53
 

* $1.600 milliards d'échéances en cinq ans

* La recherche de rendement reste d'actualité

* Mais les investisseurs se font plus sélectifs

* Des risques liés aux émetteurs "quasi-souverains"

* Emissions et échéances de dettes émergentes: tmsnrt.rs/1Rb4n8S

par Karin Strohecker

LONDRES, 14 mars (Reuters) - Les signes récents de stabilisation des marchés émergents pourraient n'être qu'un épisode de calme avant la tempête car près de 1.600 milliards de dollars de dettes arriveront à échéance dans ces pays dans les cinq ans à venir, un mur qui pourrait être dur à franchir.

Le poids du service de la dette, qui augmentera de plus de 100 milliards de dollars d'ici 2020 par rapport à son niveau de 2015, résulte de la forte augmentation des emprunts liée à la crise financière de 2008.

De l'Afrique à l'Asie en passant par la Turquie, les emprunteurs publics et privés des pays émergents ont nettement accru leur endettement au cours de cette période en profitant des taux quasi-nuls pratiqués par les banques centrales, qui ont poussé les investisseurs à rechercher des rendements plus attrayants.   Suite...