9 mars 2016 / 21:34 / dans 2 ans

LEAD 2-Wall Street repart de l'avant avec le pétrole

* Le Dow a gagné 0,21%, le S&P-500 0,51% et le Nasdaq 0,55%

* Le secteur de l‘énergie porté par le pétrole

* Faibles volumes (Actualisé avec changes et marché obligataire)

par Noel Randewich

NEW YORK, 9 mars (Reuters) - La Bourse de New York a repris mercredi sa marche en avant, aidée par la forte progression des cours du pétrole malgré les inquiétudes persistantes sur la croissance mondiale, en particulier sur l‘activité en Chine.

Wall Street a accéléré ses gains dans les dernières minutes de la séance, permettant à l‘indice Dow Jones de repasser au-dessus des 17.000 points, à 17.000,36, après un gain de 36,26 points, soit 0,21%.

Le Standard & Poor’s 500, plus large et principale référence de nombreux investisseurs, a progressé de 10,00 points (+0,51%) à 1.989,26 et le Nasdaq Composite a pris 25,55 points (+0,55%) à 4.674,38.

Wall Street avait fini en repli mardi après quatre séances consécutives de hausse, les investisseurs ayant mal accueilli l‘annonce d‘une forte dégradation de la balance commerciale chinoise le mois dernier.

Les volumes ont néanmoins été faibles mercredi à la veille d‘une réunion du conseil des gouverneurs de la Banque centrale européenne (BCE), qui pourrait assouplir davantage sa politique monétaire alors que la Réserve fédérale américaine est pour sa part engagée dans un cycle de resserrement progressif.

Les investisseurs ayant déjà intégré un nouvel assouplissement de la part de la BCE, l‘euro a peu évolué mercredi face au dollar, aux alentours de 1,1005 dollar, tout comme le billet vert face à un panier de devises de référence.

Neuf des 10 principaux indices sectoriels du S&P ont fini dans le vert, avec en tête de peloton les valeurs de l‘énergie (+1,54%).

“C‘est toujours cette corrélation mystérieuse entre les cours du pétrole et le marché actions. Cela n‘est vraiment pas censé fontionner ainsi”, dit Jake Dollarhide, directeur général de Longbow Asset Management.

“Mais étant donné que le pétrole a entraîné le marché actions américain vers le bas, cela a du sens que la hausse du marché actions soit liée au retour du pétrole.”

LES BIOTECHS SOUFFRENT

Les cours du pétrole ont vivement progressé mercredi, le brut léger américain terminant la séance sur le Nymex en hausse de 4,90%, à 38,29 dollars le baril, après l‘annonce d‘une chute inattendue des stocks d‘essence aux Etats-Unis, interprétée comme le signe d‘un redressement de la demande.

Si les valeurs de l‘énergie en ont profité dans leur ensemble, l‘action Chevron s‘est particulièrement illustrée avec un gain de 4,60% à 92,82 dollars, plus forte hausse du Dow Jones et de loin la principale contributrice à la progression de cet indice.

La compagnie parie sur une remontée des cours du pétrole et compte en profiter immédiatement si elle se concrétise. Alors que le secteur réduit drastiquement ses investissements, elle va ajouter cette année deux puits de forage sur le gisement de schiste de Permian au Texas.

A l‘inverse, Chesapeake envisage de céder des actifs sur le gisement de Stack, dans l‘Oklahoma, d‘une valeur comprise entre 300 et 700 millions de dollars (273 et 636 millions d‘euros), a rapporté Bloomberg. L‘action a pris 7,67% à 4,63 dollars, signant la plus forte hausse du S&P-500.

Contre la tendance, les valeurs biotechnologiques ont souffert, l‘indice du secteur sur le Nasdaq effaçant 1,16%, en raison de la volonté des autorités américaines de tester un programme destiné à abaisser le coût des traitements remboursés dans le cadre du Medicare.

L‘action Amgen a cédé 2,58% à 140,90 dollars, principal frein sur le S&P-500.

Egalement à la baisse, Chipotle Mexican Grill a perdu 3,44%. La chaîne de restaurants, qui tente de se remettre de la série d‘intoxications alimentaires dont ont été victimes certains de ses clients, a dû fermer mardi un de ses restaurants du Massachusetts dont quatre employés sont tombés malades.

Sur le marché obligataire, les rendements des bons du Trésor américain, valeurs refuge, ont monté, certains investisseurs jugeant exagéré leur récent repli lié aux inquiétudes sur la croissance mondiale.

La faible demande pour une émission de 20 milliards de dollars à échéance de 10 ans a déclenché un mouvement de vente qui a amplifié la hausse du rendement, à 1,891% contre 1,834% mardi soir. (Avec Rodrigo Campos et Caroline Valetkevitch; Bertrand Boucey pour le service français)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below