Siemens supprime des postes gaz et pétrole, embauche ailleurs

mercredi 9 mars 2016 17h33
 

FRANCFORT, 9 mars (Reuters) - Siemens prévoit de supprimer 2.500 postes dans ses divisions liées aux matières premières -- pétrole, gaz, métaux et mines -- principalement en Allemagne, tout en poursuivant un large plan d'embauche pour renforcer ses activités d'expertise numérique pour l'industrie.

Deux divisions, Large Drives et Process Solutions, vont être restructurées, conduisant à la suppression de 2.000 emplois en Allemagne, en majorité en Bavière. Tous les sites seront maintenus, a précisé mercredi le groupe industriel allemand.

Parallèlement, la hausse déjà annoncée d'un milliard d'euros de ses dépenses de recherche et développement, de productivité et de marketing devrait lui permettre d'embaucher au moins 25.000 personnes par an dans le monde au cours des prochaines années. Quelque 3.000 nouveaux emplois seront ainsi créés en Allemagne, a ajouté le groupe bavarois. (Georgina Prodhan; Julie Carriat pour le service français, édité par Véronique Tison)