GRDF lance le déploiement de ses nouveaux compteurs à gaz

mercredi 9 mars 2016 14h25
 

PARIS, 9 mars (Reuters) - L'opérateur du réseau de distribution de gaz français GRDF a publié mercredi un bénéfice net de 71 millions d'euros au titre de 2015, contre une perte de 25 millions en 2014, et a annoncé son intention d'installer 150.000 nouveaux compteurs à gaz communicants cette année.

Cette première phase de déploiement généralisé en France doit aboutir au remplacement d'ici à 2022 des compteurs de 11 millions de clients par des appareils "évolués", nommés "Gazpar", qui favorisent le suivi et la maîtrise des consommations et permettent la transmission à distance des données aux fournisseurs de gaz.

Ces nouveaux appareils, tout comme le nouveau compteur électrique communicant Linky, suscitent toutefois de la part de certaines communes des inquiétudes sur les effets pour la santé de la transmission des données, qui se fait par ondes radio et par concentrateurs dans le cas de Gazpar.

"C'est une émission radio de très faible intensité et qui n'a pas d'impact sur la santé", a déclaré le directeur général adjoint de GRDF, Jean Lemaistre, lors d'une conférence de presse.

"Les concentrateurs qui récupèrent ces ondes sont avant tout des récepteurs et réémettent les informations qu'ils recueillent (...), ils sont installés sur des toits d'immeubles et c'est exactement la même émission radio qu'un téléphone portable", a-t-il ajouté

"Ça sera finalement des émissions supplémentaires mais d'extrêmement faible intensité si on compare ça aux millions de téléphones portables qui peuvent être utilisés aujourd'hui en France."

Jean Lemaistre a également déclaré qu'une douzaine de conseils municipaux s'étaient prononcés contre Gazpar - des opposants aux nouveaux appareils évoquent pour leur part 38 communes - mais que ces votes ne bloqueraient pas le déploiement des compteurs, qui représentent un investissement total d'un milliard d'euros environ pour l'entreprise.

La filiale d'Engie, sur fond de consommation de gaz en hausse de 8% en France en 2015, a enregistré un excédent brut d'exploitation de 1,7 milliard d'euros au titre de 2015 (+9%) et un chiffre d'affaires de 3,4 milliards (+5,7%), tandis que ses investissements ont progressé de 4,2% à 745 millions.

Pour la première fois depuis six ans, GRDF a en outre constaté un solde clients positifs (à +1.610) et vise toujours 10.000 clients résidentiels supplémentaires en 2018 par rapport à 2015.

La société s'attend à ce que la Commission de régulation de l'énergie (CRE) prenne une décision définitive sur ses tarifs en début de semaine prochaine.

Le régulateur avait indiqué le 22 février que le tarif de distribution de gaz naturel de GRDF augmenterait de 2,76% le 1er juillet alors que l'opérateur demandait une hausse de 11,4%. (Bate Felix, Benjamin Mallet pour le service français, édité par Jean-Michel Bélot)