LEAD 1-La justice japonaise ordonne l'arrêt de deux réacteurs nucléaires

mercredi 9 mars 2016 09h11
 

(Actualisé avec réaction, contexte)

TOKYO, 9 mars (Reuters) - La justice japonaise a ordonné l'arrêt des opérations d'exploitation sur les réacteurs numéro 3 et 4 de la centrale nucléaire de Takahama, rapporte mercredi la chaîne publique NHK faisant état de l'inquiétude des habitants de la région quant à la sécurité de l'installation.

La décision du tribunal du district d'Otsu devrait conduire à un arrêt immédiat du réacteur numéro 3 de la centrale exploitée par Kansai Electric Power qui avait été remis en fonction en janvier.

L'entreprise travaille sur le redémarrage du réacteur numéro 4 qui a dû être mis à l'arrêt de manière inopinée en raison d'un problème technique la semaine passée.

Les réacteurs de la centrale, située dans la préfecture de Fukui sur la côte occidentale du Japon, avaient passé avec succès les examens de sécurité renforcée fixés par l'autorité de sûreté nucléaire nippone l'an passé.

Cette décision de justice pourrait contrarier la politique énergétique du gouvernement japonais qui a commencé à redémarrer certains réacteurs malgré le scepticisme de l'opinion publique après la catastrophe de Fukushima en mars 2011.

Dans un communiqué, Kansai Electric a précisé qu'elle allait faire appel de la décision du tribunal.

"C'est un avertissement pour l'industrie nucléaire et pour le gouvernement. Ils ne peuvent plus considérer que la justice va continuer à fonctionner comme autrefois", a commenté Mutsuyoshi Nishimura, ancien membre du gouvernement et chef des négociateurs sur les changements climatiques.

Le porte-parole du gouvernement Yoshihide Suga a déclaré que ce jugement ne modifiait pas la politique des autorités sur la question de la sécurité des réacteurs de la centrale de Takahama, ni sur leur politique de relance des réacteurs nucléaires après la mise en place de mesures de sécurité renforcée.

(Osamu Tsukimori; Pierre Sérisier pour le service français)