La BoE a encore de la marge pour soutenir l'économie, dit Weale

mardi 8 mars 2016 22h00
 

par William Schomberg

NOTTINGHAM (Angleterre), 8 mars (Reuters) - Il reste plus probable que la Banque d'Angleterre (BoE) relève ses taux d'intérêt qu'elle ne les abaisse dans les deux années à venir, mais la elle dispose toujours d'une importante marge de manoeuvre pour soutenir son économie si nécessaire, a déclaré mardi un membre du comité de la politique monétaire.

Martin Weale, dans un discours à l'Université de Nottingham, a remis en question le sentiment de certains investisseurs que la banque centrale était à court de munitions pour soutenir la croissance dans un contexte de ralentissement mondial.

Si nécessaire, la BoE pourrait abaisser ses taux sous leur point bas actuel de 0,5% ou bien lancer un nouveau programme d'assouplissement quantitatif, peut-être en rachetant des actifs du secteur privé, a-t-il dit.

"La marge de manoeuvre pour réaliser de nouveaux achats d'actifs est significative, tandis que les obstacles que nous voyions à une baisse du taux bancaire sous la barre de 0,5% ne sont plus significatifs," a-t-il ajouté.

Martin Weale, qui était en faveur d'une hausse des taux fin 2014, a aussi déclaré mardi que les pressions inflationnistes étaient plus importantes qu'elles ne semblaient l'être à première vue car la faiblesse de la productivité compense l'impact négatif sur l'inflation de la faible croissance des salaires.

Il a également dit que le récente reprise des cours du pétrole et d'autres matières premières tendait à confirmer son sentiment que l'accès de faiblesse des marchés financiers au début de l'année, que certains investisseurs ont interprété comme étant un avertissement sur l'état de l'économie mondiale, était en réalité une baisse spéculative. (Juliette Rouillon pour le service français)