Transgene a consommé moins de cash, partenariats en vue

mardi 8 mars 2016 18h44
 

PARIS, 8 mars (Reuters) - Transgene a annoncé mardi mener des discussions avec des partenaires pour lancer au moins cinq essais cliniques avec ses deux produits les plus avancés.

Le spécialiste de l'immunothérapie ciblée contre les cancers et les maladies infectieuses précise dans un communiqué que les essais concerneraient le TG4010 (cancer bronchitique) et le Pexa-VEC (cancer du foie) en combinaison avec des bloqueurs de points de contrôle immunitaire (ICIs).

Transgene, qui a diminué de 22,5% sa consommation de trésorerie en 2015 à 34,8 millions d'euros, estime que celle-ci devrait se situer à environ 35 millions d'euros en 2016.

Au 31 décembre 2015, la trésorerie disponible de Transgene s'élevait à 31,7 millions d'euros (65,9 millions d'euros à fin 2014) et la société dit avoir sécurisé jusqu'à 30 millions d'euros de financements additionnels en janvier 2016.

Transgene annonce aussi que les données "prometteuses" de TG4010 lui permettent d'"envisager la possibilité de déposer un dossier d'autorisation de mise sur le marché conditionnelle en Europe". La société dit évaluer les conditions de mise en oeuvre d'un tel projet et de l'étude de phase 3 associées.

"Nous sommes dans une position excellente pour mener à bien nos plans et atteindre notre objectif de devenir un leader des immunothérapies actives en oncologie et maladies infectieuses", déclare son PDG Philippe Archinard, cité dans le communiqué.

En 2015, Transgene a ramené sa perte nette à 46,4 millions (48,6 millions d'euros en 2014), compte tenu de 7,5 millions d'euros de coûts de restructuration.

Le titre Transgene a clôturé mardi à 2,97 euros (-3,88%), faisant ressortir une capitalisation boursière de 114 millions d'euros. Il gagne 17,4% depuis le début de l'année après une chute de 63,86% l'an dernier.

Le communiqué :

bit.ly/1Ysqbw5 (Noëlle Mennella, édité par Dominique Rodriguez)