RPT-L'énergie a soutenu le Dow, la high tech a affecté le Nasdaq

mardi 8 mars 2016 06h00
 

* Gain de 0,40% pour le Dow et de 0,09% pour S&P

* Perte de 0,19% pour le Nasdaq (Répétition sans changement d'une dépêche transmise lundi soir)

par Abhiram Nandakumar, Caroline Valetkevitch et Rodrigo Campos

NEW YORK, 8 mars (Reuters) - Wall Street a fini la séance de lundi sur une note étroitement irrégulière, la forte hausse des valeurs de l'énergie ayant été compensée par le recul de valeurs high tech.

Le pétrole s'est nettement repris lundi, avec un baril de Brent revenu au-dessus des 40 dollars et inscrivant son meilleur niveau de l'année, les producteurs tachant de trouver un nouveau point d'arrimage de l'or noir après une dégringolade qui s'est étendue sur près de deux ans.

Les cours pétroliers ont regagné plus de 40% depuis deux mois, après être tombés à leur niveau le plus bas depuis 12 ans. Ils ont par ailleurs tiré parti lundi de données montrant une hausse des stocks moins importante que prévu au terminal de Cushing (Oklahoma) et de rumeurs voulant que l'Opep recherche un cours plancher de 50 dollars le baril.

L'indice sectoriel S&P des valeurs de l'énergie affiche le gain de loin le plus important, de 2,36%. C'est sa cinquième hausse d'affilée, une série inédite depuis octobre et il est en hausse de 23% sur son plancher de 2016 inscrit mi-janvier.

L'indice Dow Jones a gagné 67,18 points (0,4%) à 17.073,95. Le S&P-500, plus large, finit stationnaire, gagnant 1,77 point (0,09%) à 2.001,76. Le Nasdaq Composite a cédé 8,77 points (0,19%) à 4.708,25.

Le Dow avait terminé au-dessus des 17.000 points vendredi, pour la première fois depuis janvier, tandis que le S&P avait fini tout juste au-dessous des 2.000 points, un important seuil psychologique, de l'avis des traders. Il a terminé ce lundi au-dessus de ce seuil, ce qu'il n'avait plus fait depuis le 5 janvier. Il a en outre enchaîné cinq hausses d'affilée, pour la première fois depuis octobre dernier.   Suite...