France-Sapin minimise l'effet Chine sur la croissance française

jeudi 1 octobre 2015 08h12
 

PARIS, 1er octobre (Reuters) - Le ministre français des Finances a estimé jeudi que les turbulences économiques chinoises n'auraient pas d'effet sur la croissance française et européenne et émis l'espoir, concernant la France, que celle-ci dépasserait même 1,5% en 2016.

"La Chine (...) est en train de réorienter son économie vers elle-même, vers son propre marché intérieur, ce qui est une bonne chose", a déclaré Michel Sapin sur France 2. "Ça crée un moment de turbulences."

"Est-ce que ça peur avoir des conséquences sur la croissance européenne et la croissance française ? Ma réponse est non, il n'y aura pas de conséquences particulières ou graves pour la croissance française ou la croissance européenne."

Il a assuré que l'hypothèse de croissance retenu pour bâtir le budget 2016 était "extrêmement réaliste".

"J'espère que nous ferons même mieux que ce 1,5% de croissance", a-t-il ajouté. "Je m'appuie sur 1,5% de croissance et on va essayer de faire mieux (...) On est prudent quand on construit le budget, on a le droit d'être ambitieux pour notre économie, pour les Français, pour faire reculer le chômage."

Michel Sapin a par ailleurs de nouveau invité les collectivités locales à réduire leurs dépenses de fonctionnement pour permettre à la France de réduire ses déficits publics tout en réduisant l'impôt sur le revenu des Français.

"L'Etat prend ses responsabilités. Nous rendons en deux ans aux Français qui payent l'impôt sur le revenu cinq milliards d'euros. En deux ans ce sont 12 millions de foyers fiscaux sur 17 (...) qui vont voir leur impôt diminuer ou même éventuellement être effacé", a-t-il dit.

"Je demande aux responsables des collectivités locales de tenir les engagements qu'ils avaient pris et de faire des efforts (...) sur leurs dépenses de fonctionnement", a-t-il ajouté. "Tout le monde doit faire des efforts sur les dépenses de fonctionnement." (Emmanuel Jarry)