** LE POINT SUR LES MARCHÉS avant l'ouverture en Europe **

mercredi 30 septembre 2015 07h53
 

PARIS, 30 septembre (Reuters) - Les principales Bourses européennes sont attendues en hausse mercredi à l'ouverture, dans la foulée de Wall Street et des places boursières asiatiques, ce qui devrait leur permettre d'interrompre une série de deux séances de baisse consécutives.

D'après les premières indications disponibles, le CAC 40 parisien pourrait gagner jusqu'à 1,2% à l'ouverture, tout comme le Dax à Francfort et le FTSE à Londres.

Avant l'ouverture de ce dernier jour de cotation du troisième trimestre, le CAC est en recul de 9,32% sur la période allant du 1er juillet au 29 septembre, ce qui serait, à moins d'une très vive remontée ce mercredi, sa pire performance trimestrielle depuis le troisième trimestre 2011.

Le Dax est en recul de 13,66% sur la période et le FTSE 100 en repli de 9,38%, soit là aussi les replis les plus marqués en quatre ans. Le CAC 40 est le seul des trois indices à afficher encore une hausse depuis le début de l'année.

Après avoir plongé de 4% mardi, la Bourse de Tokyo reprenait près de 3% en fin de séance, ce qui n'empêche pas la place japonaise de rester dans le rouge depuis le 31 décembre 2014. Sur l'ensemble du trimestre, elle devrait subir une perte de quelque 15%, du jamais vu depuis janvier 2010.

L'indice des Bourses d'Asie et du Pacifique (hors Japon) gagnait 1,65%, grâce notamment à la bonne tenue des Bourses de Hong Kong et de Sydney. La première est soutenue par l'envolée de son compartiment automobile après des mesures annoncées par la Chine pour soutenir les ventes de voitures à petite motorisation.

La place boursière australienne, qui avait cédé 3,82% mardi pour tomber à un plus bas de deux ans, profite notamment du bond de 2,6% de titre BHP Billiton après que le géant des matières premières a dit qu'il anticipait un doublement de son bénéfice sur les 15 prochaines années, même dans le cas où les émissions de carbone seraient limitées pour lutter contre le réchauffement climatique.

Wall Street a timidement rebondi mardi au lendemain d'une chute de 2%, ce qui n'empêche pas les investisseurs de continuer à redouter les conséquences sur l'économie mondiale du ralentissement brutal de la croissance chinoise, des craintes largement à l'origine des contre-performances boursières de ces dernières semaines.

Sur le marché des changes, le dollar est en légère hausse face à un panier de devises internationales tandis que des devises liées aux matières premières restent sous pression. Le dollar canadien reste ainsi non loin d'un creux de 11 ans, à 1,3463 dollar des Etats-Unis, touché dans la nuit de mardi à mercredi.   Suite...