Sarkozy pour un temps de travail à la carte, sans abroger les 35h

mardi 29 septembre 2015 22h00
 

* Référendum ou accord dans les entreprises

* Les fonctionnaires doivent travailler plus, dit-il

* L'âge légal de départ à la retraite porté à 63 ans

* Un smic exempt de charges patronales

PARIS, 29 septembre (Reuters) - Nicolas Sarkozy prône une sortie du régime des 35 heures pour les entreprises qui le souhaiteraient, soit par référendum, soit par un accord avec les partenaires sociaux, avec à la clé un allègement des cotisations patronales jusqu'à 39 heures.

Dans un entretien à paraître dans Les Echos mercredi, jour de la présentation du budget pour 2016, le président des Républicains décline les mesures, pour certaines déjà connues, d'un futur programme économique alors qu'il n'a toujours pas officialisé sa candidature à la primaire de 2016.

Il y reprend certaines des propositions de François Fillon, comme l'allocation sociale unique, mais il va moins loin que son ancien Premier ministre sur les 35 heures - François Fillon réclame l'abrogation pure et simple de ce régime et le passage à 39 heures dans le public - et l'âge de départ à la retraite.

Dans son récent livre "Faire", François Fillon reproche à l'ancien chef de l'Etat d'avoir reculé devant la réforme des 35 heures durant son mandat.

"Sans doute ai-je cherché à concilier trop d'impératifs contraires. Mais surtout je pense que les Français sont bien davantage prêts à comprendre les enjeux", justifie Nicolas Sarkozy dans Les Echos.   Suite...