September 29, 2015 / 4:28 PM / 2 years ago

BOURSE-Numericable/Altice plongent, inquiétude sur l'endettement

3 MINUTES DE LECTURE

PARIS, 29 septembre (Reuters) - Numericable-SFR et sa maison mère Altice ont chuté mardi en Bourse, les investisseurs sanctionnant l'endettement considérable de l'opérateur télécom et de sa holding de contrôle dans un contexte de retour de l'aversion au risque sur les marchés, déclarent mardi des traders et des analystes.

Numericable-SFR a accusé la plus forte baisse de l'indice SBF 120 à la Bourse de Paris avec un recul de 9,24% à 41,07 euros tandis que le titre Altice chutait de 9,64% à la Bourse d'Amsterdam.

"L'endettement de Numericable et d'Altice commencent à inquiéter d'autant que le sentiment du marché s'est considérablement dégradé", dit un analyste.

"Le cours de l'action suit le marché du crédit high yield (HY, haut rendement) qui, comme les Bourses, s'est considérablement dégradé ces dernières semaines", observe un autre analyste.

Selon Clint Comeaux, gérant spécialiste du marché High Yield américain chez Muzinich & Co, les investisseurs sont devenus plus exigeants et réclament à Altice des coupons de l'ordre de 9% pour lui prêter de l'argent alors qu'au début de l'année, ils se contentaient de 6%/6,5% pour des émetteurs de cette catégorie.

"On s'interroge sur la capacité d'Altice à financer ses acquisitions dans un contexte de marché qui a changé", a-t-il dit jeudi lors d'un point de presse à Paris.

Les "spreads" - ou primes de risque par rapport aux emprunts d'Etat allemands, références en zone euro et réputés sans risque - se sont violemment écartés avec le scandale Volkswagen , relayé lundi par les déboires de Glencore, un géant du secteur minier et du négoce de matières premières également confronté à la dégradation de son bilan.

Le dérivé de crédit (CDS) 5 ans de VW a pris 75 points de base (pdb) en une semaine tandis que l'action du constructeur a chuté de plus de 40%. Quant à Glencore, son action a été massacrée lundi (-30%) et les spreads sur ses obligations ont pris 300 à 350 points de base.

L'indice synthétique ITraxx Xover, composé de CDS d'émetteurs noté HY (sous "BBB-"), a pris 60 points de base depuis le 22 septembre pour atteindre 390 pdb lundi.

Quant au CAC 40, il est passé d'un récent plus haut début août (5.218 points) à un plus bas ce mardi (4.278,57 points), très proche de son dernier cours de clôture de 2014 (4.272 points).

Standard & Poor's a confirmé lundi la note "B+" d'Altice avec perspective négative dans le cadre du projet de rachat du groupe américain Cablevision pour 17,7 milliards de dollars . L'agence de notation indique qu'elle pourrait abaisser cette note d'un cran si Altice ne respectait pas son engagement de réduire son endettement au cours des trois prochains trimestres.

Vendredi dernier, Altice a réduit à 4,8 milliards de dollars contre 6,3 milliards initialement le montant d'un projet d'emprunt obligataire sur le marché américain destiné à financer le rachat de Cablevision. (Raoul Sachs, édité par Jean-Michel Bélot)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below