LEAD 2-Springer accélère dans le numérique avec Business Insider

mardi 29 septembre 2015 17h21
 

(Actualisé avec précisions, commentaires, évolution du cours de Bourse)

FRANCFORT, 29 septembre (Reuters) - Axel Springer a annoncé mardi l'acquisition de 88% supplémentaires du capital du site d'informations économiques Business Insider pour 343 millions de dollars (305 millions d'euros).

Springer a dit dans un communiqué détenir déjà 9% du site internet, qui compte 76 millions de visiteurs mensuels et dont le lectorat se situe principalement dans la tranche très recherchée des 18-34 ans.

"La transaction est une composante essentielle de la stratégie d'Axel Springer qui est de croître par le biais d'une offre journalistique numérique dans les zones anglophones", a précisé le groupe de presse allemand.

Avec Business Insider, Axel Springer indique qu'il va devenir le sixième éditeur numérique mondial, derrière CBS, Hearst, Conde Nast, Times Inc. et Huffington Post, distançant Buzzfeed, News Corp et la BBC.

Candidat malheureux cette année au rachat du Financial Times au groupe britannique Pearson, Springer, éditeur entre autres des journaux Bild et Die Welt, a décidé de concentrer son expansion dans le secteur numérique en procédant à des petites et moyennes acquisitions.

L'opération valorise le site à 390 millions de dollars hors trésorerie et dette, soit six fois le chiffre d'affaires prévu l'an prochain.

Business Insider compte parvenir à équilibrer son bénéfice avant impôt, éléments financiers, dépréciations et amortissements (Ebitda) d'ici 2018.

Henry Blodget, ex-analyste spécialiste des technologies et cofondateur du site, restera en tant que directeur général et rédacteur en chef.

Jeff Bezos, le fondateur et directeur général d'Amazon , détiendra le solde de 3% de Business Insider via sa société d'investissement Bezos Expeditions, a précisé le groupe allemand.

Vers 15h00 GMT, le titre Axel Springer chute de 4% à la Bourse de Francfort, qui grappille 0,10% au même moment. L'indice sectoriel européen des médias abandonne 1,36%. (Harro ten Wolde et Klaus Lauer Véronique Tison, Myriam Rivet et Wilfrid Exbrayat pour le service français)