La Bourse de Paris-Les valeurs du jour mardi (clôture)

mardi 29 septembre 2015 19h12
 

* Valeurs qui se traitent ex-dividende 
    * Le point sur les marchés européens 

    PARIS, 29 septembre (Reuters) - Les valeurs du jour mardi à
la Bourse de Paris où l'indice CAC 40 a clôturé en
baisse de 0,31% à 4.343,73 points après s'être approché de son
niveau du 31 décembre 2014 (4.272,75 points) avec un plus bas de
séance à 4.278,57 points. Le marché a néanmoins bénéficié du
rebond des minières et des pétrolières. L'indice a quasiment
effacé ses gains de l'année, ramenés mardi soir à +1,66%.
       
    * Les RESSOURCES DE BASE (+1,84%) ont signé la plus
forte hausse sectorielle en Europe après avoir été emportées
lundi par la chute (près de 30%) de Glencore qui a
repris près de 17% mardi. 
    ARCELORMITTAL a pris 1,69% à 4,698 euros et APERAM
 2,53% à 23,315 euros.
    
     * Les PETROLIERES (+1,09%) ont été soutenues par la
hausse des cours du Brent, liée à des anticipations de
baisse des stocks aux Etats-Unis.
    TECHNIP a grimpé de 2,16% à 41,545 euros et TOTAL
 de 1,08% à 39,185 euros. VALLOUREC, plus
forte hausse du SBF 120, progresse de 3,74% à 8,093
euros.
    
    * Après un rebond en séance, l'AUTOMOBILE européenne 
(-0,19%) a fini en légère baisse, l'indice sectoriel ayant été
plombé par les constructeurs allemands. VOLKSWAGEN 
(4,13%), Daimler (-0,5%) et BMW (-0,29%)
ont été les principaux contributeurs à la baisse de l'indice.
    Mais, à Paris, PSA a gagné 1,89% à 12,645 euros,
RENAULT 0,87% à 62,72 euros et VALEO a perdu
0,65% à 114,25 euros.
    Hors CAC, FAURECIA a gagné 2,10% à 26,935 euros,
soutenu par Kepler Cheuvreux qui a relevé son conseil sur le
titre de "conserver" à "acheter", estimant que la marge du
groupe devrait s'améliorer en s'appuyant sur les Etats-Unis et
l'Europe. 
    
    * D'une manière générale, les VALEURS CYCLIQUES et
FINANCIÈRES ont repris des couleurs après leur récente baisse :
     LAFARGEHOLCIM (+2,2% à 46,09 euros a signé la plus
forte hausse du CAC 40), ALTRAN a pris 2,97% à 10,19
euros.
     SOCIETE GENERALE a progressé de 1,68% à 38,735
euros et BNP PARIBAS de 0,75% à 50,9 euros. HSBC a 
relevé son conseil sur les deux banques de "conserver" à
"acheter" après leur récent repli en Bourse.
    
    * Le SECTEUR EUROPÉEN DE LA SANTÉ (-1,8%) a accusé
la plus forte baisse sectorielle en Europe dans le sillage des
valeurs pharmaceutiques américaines, après la dénonciation par
des élus américains de hausses "massives" des prix de certains
médicaments aux Etats-Unis. 
    SANOFI a perdu 1,6% à 83,09 euros, ESSILOR
 0,89% à 105,5 euros. ADOCIA a lâché 3,11% à
74,25 euros, IPSEN 4,69% à 55,08 euros et GENFIT
 3,72% à 33,915 euros.
    
    * NUMERICABLE-SFR (-9,24% à 41,07 euros, plus
forte baisse du SBF 120, et sa maison mère ALTICE 
(-9,64% à 18,925 euros) ont dégringolé, les investisseurs étant
désormais inquiets de l'ampleur de l'endettement de l'opérateur
télécom et de sa holding de contrôle dans un contexte de retour
de l'aversion au risque sur les marchés. 
    
    * GUERBET (+4,55% à 62,98 euros) a fini parmi les
plus fortes hausses de l'indice CAC Mid & Small après
la publication par le spécialiste de l'imagerie médicale de
résultats semestriels jugés solides et des perspectives
attrayantes. 

    * CEGEDIM (+2,95% à 36,35 euros) a confirmé lundi
viser pour 2015 une croissance organique du chiffre d'affaires
de ses activités poursuivies de 2,5% et une hausse de 10% de
l'Ebit courant, après leur hausse de, respectivement, 1,1% et
9,4% au premier semestre.  (Le communiqué: bit.ly/1GcwF8i)
    
    * ERYTECH PHARMA (-3,43% à 32,35 euros) a vu sa
perte nette doubler au premier semestre à 6,5 millions d'euros
du fait principalement de l'augmentation de ses dépenses de
recherche. (Le communiqué : bit.ly/1MBjEtO)

 (Raoul Sachs et Alexandre Boksenbaum-Granier, édité par
Jean-Michel Bélot)