BOURSE-La santé recule, des élus US dénoncent le prix de médicaments

mardi 29 septembre 2015 10h18
 

PARIS, 29 septembre (Reuters) - Le secteur européen de la santé accuse la plus forte baisse sectorielle en Europe mardi matin dans le sillage des valeurs pharmaceutiques américaines, après la dénonciation par des élus américains de hausses "massives" des prix de certains médicaments aux Etats-Unis.

A 10h06, l'indice Stoxx du secteur européen de la santé recule de 1,88%, plus forte baisse sectorielle en Europe, quand au même instant l'indice Stoxx 600 abandonne 0,85%.

L'action du laboratoire Valeant Pharmaceuticals International a chuté de plus de 16% lundi à la Bourse de New York et l'indice Nasdaq du secteur des biotechs a reculé de 6% après l'appel lancé par des élus de la Chambre des représentants pour que le groupe soit contraint de s'expliquer sur la hausse des prix de certains de ses produits.

Hillary Clinton, candidate à l'investiture démocrate pour l'élection présidentielle américaine, a jugé elle-même abusifs les prix pratiqués par les laboratoires sur certains médicaments.

"Dans la santé, les responsables politiques s'attaquent aux prix atteints par de nombreux traitements aux Etats-Unis sur ce qui est, pour de nombreux groupes, le marché le plus lucratif au monde", remarque dans une note Aurel BGC.

A Paris, Sanofi perd 1,78% à 82,94 euros, enregistrant ainsi l'une des plus fortes baisses du CAC 40 (-0,66%). Adocia recule de 5% à 72,80 euros, Innate Pharma de 4,84% à 12,59 euros et Genfit de 4,34% à 33,695 euros.

Shire cède 3,585% à Londres et Novartis -1,75% à Zurich. (Alexandre Boksenbaum-Granier, édité par Jean-Michel Bélot)