UE-Face au chômage, Hollande veut une harmonisation sociale

mardi 29 septembre 2015 12h41
 

PARIS, 29 septembre (Reuters) - L'harmonisation sociale doit être la prochaine étape de la construction européenne pour enrayer le fléau du chômage et la montée de l'extrémisme, a déclaré mardi François Hollande.

Il y a dans la zone euro "une convergence pour la compétitivité, il y a une convergence pour les déficits publics. Il faut qu'il y ait aussi une convergence en matière de droits sociaux, en matière de salaires, en matière de protection sociale", a déclaré le président français lors du congrès de la Confédération européenne des syndicats, à Paris.

"Et si le désastre le plus grand, c'était le chômage ? Et si ce qui nous menaçait le plus, c'était le souverainisme et l'extrémisme ? Alors est-ce qu'il ne serait pas temps aussi de modifier nos règles ?", s'est-il interrogé.

Le chef de l'Etat a précisé que la France et l'Allemagne travaillaient pour élargir certaines réunions de l'Eurogroupe - la rencontre des ministres des Finances de la zone euro - aux ministres des Affaires sociales.

Le président de la commission européenne, Jean-Claude Juncker avait auparavant déclaré lors du même congrès que l'exécutif européen présenterait au printemps son socle de droits sociaux minimums.

François Hollande a souhaité qu'une action en faveur des demandeurs d'emploi de longue durée, c'est-à-dire depuis plus d'un an, soit menée sur le modèle du plan européen en faveur des jeunes doté de 6 milliards d'euros.

Il a plaidé pour la portabilité des droits de travailleurs en Europe, la convergence des systèmes de sécurité sociale et un renforcement de la lutte contre les abus liés aux travailleurs détachés.

Il a souligné le durcissement des sanctions dans ce dernier domaine en France et souhaité que l'Europe s'empare à nouveau de ce sujet avec une nouvelle directive.

La Confédération européenne des syndicats rassemble 90 confédérations syndicales dans 39 pays et dix fédérations syndicales européennes. (Jean-Baptiste Vey, édité par Yves Clarisse)