La justice italienne condamne plusieurs ex-dirigeants d'Alitalia

lundi 28 septembre 2015 21h03
 

ROME, 28 septembre (Reuters) - Deux anciens administrateurs délégués d'Alitalia et d'anciens cadres dirigeants de la compagnie aérienne italienne ont été condamnés lundi à de lourdes peines de prison pour des faits liés au dépôt de bilan de l'entreprise en 2008.

Un tribunal de Rome a condamné Giancarlo Cimoli, qui a dirigé Alitalia de 2004 à 2007, à huit ans et huit mois de détention pour banqueroute délictueuse et manipulation des marchés; son prédécesseur, Francesco Mengozzi, a écopé d'une peine de cinq ans.

Les anciens directeurs financiers Gabriele Spazzadeschi et Pierluigi Ceschia ont l'un et l'autre été condamnés à plus de six ans de prison.

Les quatre peines sont plus lourdes que celles demandées par le procureur et les dirigeants condamnés ont en outre été condamnés à payer des dommages et intérêts de plus de 355 millions d'euros au total.

Giancarlo Cimoli, âgé aujourd'hui de 75 ans, s'est également vu infliger une amende de 240.000 euros et interdire de gérer une entreprise pendant un an.

Les quatre condamnés ne devraient pas être incarcérés avant l'épuisement de toutes les possibilités de recours.

Trois autres anciens cadres d'Alitalia, Leopoldo Conforti, Giancarlo Zeni et Gennaro Tocci, ont été acquittés.

Alitalia, après des années de pertes chroniques, s'est adossée l'an dernier à la compagnie d'Abou Dhabi Etihad dans le cadre d'un plan de sauvetage de 1,76 milliard d'euros et prévoit de renouer avec la rentabilité en 2017.

(Gavin Jones, Marc Angrand pour le service français)