Volkswagen savait depuis longtemps qu'il fraudait-presse

dimanche 27 septembre 2015 16h52
 

par Andreas Cremer et Steve Scherer

BERLIN/ROME, 27 septembre (Reuters) - Des salariés et des fournisseurs de Volkswagen avaient averti le groupe il y a plusieurs années de l'existence du logiciel permettant de fausser les résultats des tests d'émissions polluantes, ont rapporté dimanche deux journaux allemands.

L'information, si elle était confirmée, pourrait compliquer la tâche de la direction du groupe, confronté au scandale le plus grave de son histoire et qui a promis de regagner au plus vite la confiance de ses clients et des marchés.

Volkswagen, qui s'est hissé au premier semestre au premier rang mondial du secteur devant le japonais Toyota, est visé par de multiples enquêtes réglementaire ou judiciaires dans le monde entier après avoir reconnu que 11 millions de véhicules diesel de sa fabrication étaient équipés d'un logiciel de "truquage" des tests.

L'enquête interne ouverte par la direction vise avant tout à identifier à quel niveau dans la pyramide hiérarchique se trouvaient les responsables de la tromperie et depuis combien de temps ils connaissaient son existence.

Le journal dominical Frankfurter Allgemeine Sonntagszeitung, citant une source au sein du conseil de surveillance, rapporte que celui-ci a reçu vendredi un rapport interne montrant que des techniciens de l'entreprise avaient averti dès 2011 de l'existence de pratiques illégales en matière d'émissions polluantes. Aucune explication n'a été fournie sur l'absence de réponse à cet avertissement.

De son côté, Bild am Sonntag écrit que l'enquête interne de VW a mis au jour une lettre de l'équipementier Bosch datant de 2007 mettant en garde le constructeur contre une possible utilisation frauduleuse du logiciel qu'il lui fournissait. L'article ne cite pas ses sources.

Volkswagen s'est refusé à tout commentaire sur les informations des deux journaux.

  Suite...