Telecom Italia veut céder ou fusionner Inwit d'ici fin 2015-sces

dimanche 27 septembre 2015 13h50
 

MILAN, 27 septembre (Reuters) - Telecom Italia veut conclure d'ici la fin de l'année un accord sur la vente ou la fusion de sa filiale d'antennes Inwit, a-t-on appris de deux sources proches du dossier.

Le conseil d'administration de l'opérateur italien de télécommunications a donné mandat vendredi à l'administrateur délégué, Marco Patuano, pour étudier les différentes options susceptibles de valoriser la participation dans Inwit.

Le groupe a introduit en Bourse 40% du capital d'Inwit en juin à Milan et le cours de l'action a progressé depuis de 22%, portant la capitalisation boursière de la société à un peu plus de 2,7 milliards d'euros selon les données Thomson Reuters.

Une cession pourrait permettre à Telecom Italia de réduire son endettement net, qui atteignait 27 milliards d'euros fin juin.

L'une des deux sources a déclaré que Telecom Italia était disposé à céder le contrôle d'Inwit mais qu'il souhaitait en rester actionnaire minoritaire.

Telecom Italia s'est refusé à tout commentaire.

Marco Patuano a laissé entendre en début de semaine qu'Inwit pourrait être vendue en déclarant qu'aucune option n'était à exclure pour l'avenir de la filiale.

Le groupe espagnol d'antennes de télécommunications Cellnex Telecom et le fonds d'infrastructures italien F2i s'intéressent au dossier, a-t-on appris de plusieurs sources.

Cellnex est une filiale de l'exploitant espagnol d'autoroutes Abertis, qui a racheté en mars 7.400 antennes mobiles à l'opérateur italien Wind pour près de 700 millions d'euros.

(Valentina Za; Marc Angrand pour le service français)