LEAD 1-Tokyo est préoccupé par la Chine et les taux américains

vendredi 25 septembre 2015 12h09
 

(Actualisé avec les déclarations d'Abe)

TOKYO, 25 septembre (Reuters) - Le gouvernement japonais a revu en baisse son diagnostic de la situation économique du pays, soulignant les risques posés par la Chine et la perspective d'une remontée des taux d'intérêt aux Etats-Unis et le Premier ministre Shinzo Abe s'est dit prêt à réagir à tout retournement de l'économie nippone, y compris par le biais de l'arme monétaire.

Dans leur rapport mensuel de septembre paru vendredi, les services du Premier ministre observent que l'économie japonaise reste sur la voie de la reprise mais ajoutent que certains de ses domaines ont ralenti, se montrant moins assurés que le mois dernier dans la mesure où les dépenses de consommation, les exportations et l'investissement productif se révèlent décevants.

Ces services, comme le mois dernier, notent que les dépenses de consommation stagnent et que les exportations faiblissent mais aussi que l'investissement donne des signes de reprise.

La demande de travail est la plus soutenue depuis des décennies mais si les ménages freinent leur consommation c'est parce que les prix alimentaires augmentent.

"L'économie japonaise montre de signes de faiblesse mais elle reste sur la voie de la reprise (...) L'économie restera notre première priorité", a réagi Shinzo Abe, lors d'une conférence de presse.

"Nous n'envisageons pas actuellement de collectif budgétaire pour financer un plan de relance mais nous suivons attentivement la situation économique et sommes prêts à orienter la politique économique et budgétaire avec souplesse".

L'inflation de base au Japon a enregistré en août sa première baisse en rythme annuel depuis que la Banque du Japon a lancé un vaste programme d'assouplissement quantitatif en avril 2013, poussant certains économiste à anticiper un nouveau coup de pouce monétaire de sa part dès le mois prochain.

(Stanley White et Leika Kihara, Wilfrid Exbrayat pour le service français)