LEAD 1-Vers un duel corse pour la reprise de la SNCM-Rapport

jeudi 24 septembre 2015 18h48
 

(Actualisé avec précisions, contexte)

MARSEILLE, 24 septembre (Reuters) - Un duel entre le consortium d'entreprises Corsica Maritima et le transporteur corse Patrick Rocca aura lieu pour la reprise de la compagnie maritime SNCM si le tribunal de commerce de Marseille suit les recommandations des administrateurs judiciaires.

Ils prônent en effet le rejet des offres de Baja Ferries, en liaison avec le groupe STEF, et de la société d'investissement Med Partners de Christian Garin, ancien président du port de Marseille, selon leur rapport d'une soixantaine de pages obtenu par Reuters.

Le tribunal de commerce de Marseille examinera vendredi ces offres, une étape cruciale pour la compagnie maritime placée en redressement judiciaire en novembre dernier et qui emploie 2.000 personnes, dont 1.450 en CDI.

La décision sera mise en délibéré, probablement autour de la mi-octobre selon une source judiciaire.

Dans les conclusions de leur rapport qui doit servir de base aux débats du tribunal, les administrateurs indiquent que l'offre de Stef présente des "difficultés judiciaires majeures" et qualifient de "totalement obscurs" les partenariats industriels sur lesquels dit s'appuyer Christian Garin.

L'offre du duo Baja Ferries-Stef, que de nombreux experts du dossier donnaient favorite, prévoyait la reprise par Stef des liaisons avec la Corse, en complément de l'offre de Baja Ferries qui ne devait concerner que les activités avec le Maghreb.

Les administrateurs considèrent que la structure que veut créer Baja Ferries ne justifie "d'aucun financement à la mesure de ses ambitions" et demandent au tribunal de l'écarter.

  Suite...