Gazprom pourrait perdre son monopole à l'export

jeudi 24 septembre 2015 17h27
 

MOSCOU, 24 septembre (Reuters) - La Russie envisage de laisser d'autres groupes que Gazprom exporter du gaz naturel, a déclaré jeudi le ministre de l'Energie Alexandre Novak.

Les géants russes de l'énergie Rosneft et Novatek espèrent depuis longtemps pouvoir exporter du gaz.

Gazprom, le premier producteur de gaz en Russie, détient les droits sur l'export depuis 2006 et la vente de gaz à l'Europe génère plus de la moitié de son chiffre d'affaires.

"Les canaux d'exportation doivent rester mais pour en améliorer l'efficacité d'ensemble, nous pensons que l'accès (d'autres groupes) devrait être mentionné dans la stratégie de l'Etat", a déclaré Alexandre Novak lors d'une conférence.

Le détail de telles mesures devrait faire l'objet de discussions, a-t-il ajouté.

Rosneft et Novatek ont déjà contesté avec succès le monopole de Gazprom sur le gaz naturel liquéfié transporté par bateau. Rosneft fait valoir qu'il a besoin de pouvoir exporter pour rendre viables ses projets gaziers en Sibérie orientale. (Denis Pinchouk et Anastasia Lirtchikova, Véronique Tison pour le service français)