France-Le chômage repart à la hausse en août, sauf les jeunes

jeudi 24 septembre 2015 18h00
 

PARIS, 24 septembre (Reuters) - Le chômage est reparti à la hausse en août en France, la baisse du nombre de jeunes inscrits à Pôle emploi étant contrebalancée par une augmentation des autres catégories d'âge, en particulier les seniors, selon les chiffres publiés jeudi par le ministère du Travail.

Le nombre de demandeurs d'emploi de catégorie A (sans aucune activité) a augmenté de 0,6%, soit 20.000 personnes pour un total de 3.571.600 personnes en métropole, un rebond après de meilleurs chiffres les deux mois précédents.

En ajoutant les catégories B et C (personnes exerçant une activité réduite), le nombre d'inscrits à Pôle Emploi en août est en hausse de 0,2% ou 8.400 personnes, pour un total de 5.420.900 en métropole (5.726.300 en incluant les département d'Outre-mer).

"Les résultats au mois le mois doivent être analysés avec prudence. Seule la tendance compte : la hausse d'août intervient après une baisse en juillet et une stabilisation en juin", juge la nouvelle ministre du Travail, Myriam El Khomri, dans un communiqué.

"Nous avons mis en place des mesures d'ampleur de soutien à l'activité dont les effets se font sentir progressivement : les déclarations d'embauche et l'intérim se redressent, même si elles sont encore insuffisantes pour réduire le chômage."

Sur un an, à fin août, la métropole compte 4,6% de demandeurs d'emploi en plus en catégorie A et 6,7% en incluant les catégories B et C.

En août, le nombre de demandeurs d'emploi de catégorie A a baissé pour le troisième mois consécutif chez les moins de 25 ans (-0,1%) mais il s'accroît de 0,4% chez les 25-49 ans et de 1,4% chez les 50 ans et plus.

"Le chômage des jeunes est inférieur à ce qu'il était début 2013. Cela prouve que les dispositifs que nous mettons en ÷uvre (emplois d'avenir, garantie jeunes, contrats de génération, relance de l'alternance) portent leurs fruits", estime Myriam El Khomri.

Le nombre de chômeurs inscrits depuis plus d'un an à Pôle Emploi, considérés comme chômeurs de longue durée, a continué d'augmenter, de 0,5% sur un mois et de 10,6% sur un an.   Suite...