23 septembre 2015 / 21:50 / dans 2 ans

LEAD 2-Boeing annonce $38 mds de commandes et engagements en Chine

(Actualisé avec précisions, réaction, contexte)

SEATTLE, 23 septembre (Reuters) - Boeing a annoncé mercredi avoir reçu de Chine des commandes et engagements d‘achat pour un total de 250 exemplaires de son avion monocouloir 737 et 50 gros porteurs, d‘une valeur globale d‘environ 38 milliards de dollars (33,9 milliards d‘euros) aux prix catalogue.

Ces commandes et engagements, annoncés au moment où le président chinois, Xi Jinping, visitait l‘usine Boeing d‘Everett, dans l‘Etat de Washington, incluent des contrats déjà annoncés mais pour lesquels les clients n‘avaient pas encore été identifiés, a précisé le quotidien Seattle Times.

Boeing a refusé de dire combien de commandes et engagements avaient déjà été annoncés et dans quelle mesure cela avait un impact sur le montant effectif des contrats.

Le directeur général du groupe américain, Dennis Muilenburg, a remercié le chef de l‘Etat chinois pour ces commandes.

Quelques heures auparavant, la société chinoise de crédit-bail ICBC Financial Leasing filiale de l‘Industrial and Commercial Bank of China, a confirmé l‘achat de 30 Boeing 737-800, pour 2,88 milliards de dollars au prix catalogue.

Boeing a parallèlement annoncé un accord avec le groupe chinois Commercial Aircraft of China en vue de l‘ouverture de son premier site industriel en Chine, une usine vouée principalement à des opérations d‘aménagement intérieur, de finition et de peinture des avions.

Le groupe américain a assuré que cette usine, dont l‘emplacement et le calendrier d‘ouverture n‘ont pas été précisés, ne supprimerait aucun emploi dans l‘Etat de Washington.

Il s‘est néanmoins attiré les foudres de Donald Trump, l‘un des nombreux prétendants à l‘investiture républicaine pour la présidentielle de l‘an prochain: l‘homme d‘affaires a déclaré que “cela finira par supprimer un nombre colossal d‘emplois aux Etats-Unis”.

Les syndicats de Boeing, dont certains membres ont manifesté mercredi, craignent eux aussi que l‘accord avec la Chine ne se traduise par la délocalisation de certaines activités.

Mardi, leur employeur a assuré ne pas prévoir de licenciements ou de réductions d‘effectifs dans le programme 737 liés à la création du site chinois.

Les commandes et engagements annoncés mercredi ne représentent qu‘une petite partie du carnet de commandes de Boeing, qui atteint 5.710 avions.

La création d‘un site de finition en Chine est par ailleurs à replacer dans le contexte de la rivalité perpétuelle entre Boeing et Airbus: l‘avionneur européen dispose depuis plusieurs années déjà en République populaire d‘un site d‘assemblage de l‘A320, principal concurrent du 737. (Alwyn Scott et Eric M. Johnson,; Marc Angrand pour le service français)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below