Fitch place la note de Volkswagen sous surveillance négative

mercredi 23 septembre 2015 16h22
 

23 septembre (Reuters) - Fitch Ratings annonce mercredi placer sous surveillance avec implication négative la note à long terme "A" de Volkswagen, évoquant pour les marques du constructeur automobile les retombées désastreuses en terme d'image de l'affaire de manipulation présumée de tests d'émission aux Etats-Unis.

L'agence de notation ajoute qu'elle pense dénouer cette surveillance lorsqu'elle en saura plus sur l'impact du scandale sur les régulateurs et les consommateurs du monde entier et sur l'ampleur des sorties de trésorerie qu'elle génèrera chez Volkswagen.

"Cette décision reflète les dégâts en termes de réputation sur les marques du groupe à la suite d'une manipulation présumée de tests d'émision aux Etats-Unis et un impact financier évalué à plusieurs milliards d'euros tenant à des amendes éventuelles, à des coûts de rappel, à des procès et à des plaintes", explique Fitch.

"Cette crise vient à nouveau illustrer notre diagnostic d'une gouvernance bien faible de la société si on la compare à celle de ses homologues".

Fitch ajoute que les paramètres de crédit de Volkswagen sont solides pour ce qui concerne ses notes et que le constructeur peut absorber plusieurs milliards d'euros de ponctions sur sa trésorerie dans remettre en cause son profil de crédit.

"Pour autant, nous pensons que l'image de marque et la réputation de VW auprès des régulateurs et des consommateurs du monde entier sera gravement ternie par la crise encore que l'ampleur et la durée de l'effet opérationnel et financier soit difficile à évaluer", observe-t-elle.

L'agence ne pense pas que l'amende que pourrait infliger l'Agence américaine de protection de l'environnement (EPA) atteigne les 18 milliards de dollars évoqués par la presse mais, ajoute-t-elle, "nous pensons que les ponctions totales sur la trésorerie seront de plusieurs milliards d'euros dans les deux prochaines années".

(Bureau de Bangalore, Wilfrid Exbrayat pour le service français, édité par Véronique Tison)