Pas de perte sur la vente des Mistral à l'Egypte-Le Foll

mercredi 23 septembre 2015 13h26
 

PARIS, 23 septembre (Reuters) - Le gouvernement français a assuré mercredi que la vente à l'Egypte des deux navires de guerre Mistral construits à l'origine pour la Russie n'entraînerait pas de perte financière par rapport à ce qu'était le contrat initial.

"Je vais réfuter totalement ce qui a été indiqué par certains qui consisterait à dire qu'il y aurait une perte par rapport à cet accord (...) à ce qui aurait été l'hypothèse d'une vente à la Russie", a déclaré le porte-parole du gouvernement, Stéphane Le Foll, lors du compte-rendu du Conseil des ministres.

La France était en discussion avec une dizaine de pays, dont l'Egypte, après avoir annoncé, début août, l'annulation de la vente à la Russie des deux bâtiments de projection et de commandement, conclue en 2011.

L'annulation du contrat a coûté 950 millions d'euros à la France, une somme remboursée aux autorités russes. (Jean-Baptiste Vey et Gregory Blachier, édité par Yves Clarisse)