Cellnex étudie une offre sur Inwit, F2i aussi intéressé-sources

mardi 22 septembre 2015 16h27
 

LONDRES/MILAN, 22 septembre (Reuters) - Le groupe espagnol Cellnex travaille à une offre éventuelle sur Inwit, la filiale d'antennes de Telecom Italia, a-t-on appris de plusieurs sources proches du dossier.

Les sources ont précisé que Mediobanca et Morgan Stanley conseillaient Cellnex qui, selon l'une d'elles, vise la majorité du capital.

Cellnex est la filiale de télécommunications du groupe espagnol de construction et de travaux publics Abertis, qui a racheté en mars 7.400 antennes à l'opérateur italien Wind pour près de 700 millions d'euros.

Le fonds italien spécialisé dans les infrastructures F2i est lui aussi intéressé par un éventuel rachat d'Inwit, selon une autre source proche du dossier.

L'administrateur délégué de Telecom Italia, Marco Patuano, a déclaré lundi n'exclure aucune option pour l'avenir d'Inwit, un changement de discours qui ouvre la voie à une possible cession.

Le sort de la filiale devrait être débattu lors d'une réunion du conseil d'administration jeudi et vendredi.

Telecom Italia a ramené sa participation à 60% du capital à l'occasion de l'entrée en Bourse d'Inwit en juin. Il pourrait vendre la totalité de ses parts mais avec une prime par rapport au cours actuel, selon l'une des sources.

Inwit affiche pour l'instant une capitalisation boursière d'environ 1,6 milliard d'euros, en hausse de plus de 20% depuis la première cotation en juin.

(Pamela Barbaglia et Stefano Rebaudo; Marc Angrand pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)