Volkswagen visé par une "class action" aux Etats-Unis

mardi 22 septembre 2015 08h53
 

NEW YORK, 22 septembre (Reuters) - Hagens Berman, un cabinet d'avocats spécialisé dans la défense des droits des consommateurs aux Etats-Unis, a annoncé lundi soir avoir engagé une plainte en nom collectif ("class action") contre Volkswagen après les accusations de tromperie portées contre le constructeur allemand.

Dans un communiqué, le cabinet précise qu'une première plainte accusant la filiale Volkswagen Group of America de dissimulation frauduleuse, de fausse publicité et de violation des lois fédérales et des Etats a été déposée par un automobiliste dès vendredi, lorsque l'affaire a été révélée par l'Agence américaine de protection de l'environnement (EPA).

Des dépôts de plainte ont suivi lundi dans une vingtaine d'Etats et Hagens Berman, qui dit avoir reçu "plus d'un millier de requêtes de propriétaires en colère de VW et d'Audi CleanDiesel", pense pouvoir être représenté sur l'ensemble des 50 Etats américains d'ici la fin de la semaine.

Le premier constructeur automobile d'Europe est soupçonné d'avoir équipé plusieurs centaines de milliers de voitures VW et Audi d'un logiciel visant à truquer les données sur les émissions polluantes.

Selon plusieurs médias, le département américain de la Justice a entamé une enquête au pénal sur ces accusations, qui concernent les versions diesel de l'Audi A3 et des VW Jetta, Beetle, Golf et Passat.

Volkswagen, qui a reconnu avoir "abusé de la confiance de ses clients", a ordonné à ses concessionnaires aux Etats-Unis d'interrompre la vente des modèles incriminés. (Jeffrey Dastin, Véronique Tison pour le service français)