BOURSE-Deutsche Wohnen sanctionné après son offre sur LEG Immobilien

lundi 21 septembre 2015 11h19
 

21 septembre (Reuters) - Le groupe immobilier Deutsche Wohnen est lourdement sanctionné à la Bourse de Francfort lundi au lendemain de l'annonce d'une offre d'achat sur LEG Immobilien qui valorise son concurrent à quelque 4,6 milliards d'euros.

Deutsche Wohnen, numéro deux du secteur en Allemagne derrière Vonovia, propose 33 actions pour dix titres LEG, soit une prime de 13% par rapport au dernier cours de clôture de sa cible.

Le titre chute de 6,3% à 22,54 euros vers 9h00 GMT, sa plus forte baisse depuis près de quatre ans. LEG Immobilien gagne au contraire 4,85% à 73,68 euros, à son meilleur niveau depuis quatre mois.

Dans une note, les analystes de Morgan Stanley soulignent que "les fusions dans le secteur résidentiel allemand ne sont pas toujours synonymes de surperformance boursière" et en tiennent pour preuve la sous-performance de Vonovia-Gagfah depuis le début de l'année par rapport à Wohnen et LEG.

Heino Ruland, analyste marchés chez le courtier ICF, dit pour sa part percevoir l'offre de Wohnen sur LEG comme une manoeuvre défensive visant à le protéger d'une possible OPA hostile de Vonovia.

Vonovia, ex-Deutsche Annington Immobilien, a réalisé plusieurs acquisitions importantes depuis son introduction en Bourse en 2013, notamment celle de Gagfah, numéro trois du secteur, annoncée en décembre 2014. Cette expansion à marche forcée a fait gonfler sa capitalisation boursière à quelque 14 milliards d'euros, permettant au titre d'intégrer l'indice Dax-30 des valeurs vedettes allemandes à la clôture de lundi. (Maria Sheahan, Véronique Tison pour le service français)