Les Grecs font à nouveau confiance à Alexis Tsipras

lundi 21 septembre 2015 01h35
 

* Alexis Tsipras conforté par sa nette victoire

* Son parti Syriza n'aura pas la majorité absolue au Parlement

* Devrait à nouveau s'allier avec les Grecs indépendants

* Nouvelle démocratie (conservateurs) concède sa défaite (Actualisé avec déclarations, Dijsselbloem)

par Renee Maltezou et Karolina Tagaris

ATHENES, 21 septembre (Reuters) - Le Premier ministre grec sortant et chef de la gauche radicale Alexis Tsipras devrait s'attacher à partir de lundi à la formation d'un nouveau gouvernement au lendemain de la victoire, plus nette que prévu, de son parti, Syriza, aux élections législatives anticipées.

S'exprimant devant ses partisans dans le centre d'Athènes, Alexis Tsipras a déclaré qu'il se "sentait légitimé" par ce succès après avoir volontairement quitté ses fonctions en août et remis son mandat en jeu à la suite de la défection des députés les plus à gauche de Syriza, qui n'avaient pas accepté que la Grèce se plie à de nouvelles mesures d'austérité pour obtenir un troisième plan de renflouement.

Dans son discours de victoire face à ses partisans en liesse, Alexis Tsipras a promis une nouvelle phase de stabilité aux Grecs qui votaient pour la troisième fois cette année après les législatives du 25 janvier et le référendum du 5 juillet sur les mesures d'austérité.

"En Europe aujourd'hui, la Grèce et le peuple grec sont synonymes de résistance et de dignité et ce combat va se poursuivre ensemble pendant quatre autres années", a-t-il lancé. "Nous avons devant nous des moments difficiles, mais nous possédons des bases solides. Nous ne survivrons pas à ce combat par magie mais nous pouvons le faire en travaillant dur."   Suite...