LEAD 2-Dialog Semiconductor achète Atmel pour $4,6 milliards

dimanche 20 septembre 2015 18h13
 

(Actualisé avec des précisions, du contexte)

FRANCFORT, 20 septembre (Reuters) - Dialog Semiconductor a annoncé dimanche qu'il rachèterait son concurrent américain Atmel pour 4,6 milliards de dollars (4,07 milliards d'euros), dernière en date d'une vague d'acquisitions touchant le secteur des semiconducteurs.

Dialog, très dépendant de clients tels qu'Apple et Samsung, précise que la transaction lui permettra de diversifier sa clientèle vers les secteurs de croissance que sont l'automobile et l'"internet des objets".

Le spécialiste allemand des semiconducteurs a précisé que chaque actionnaire d'Atmel recevrait 4,65 dollars en numéraire et "0,112 ADS (American Depository Share) Dialog Semiconductor pour action ordinaire Atmel", soit l'"équivalent économique" de 10,42 dollars par action Atmel sur la base du cours de clôture de l'action Dialog du 18 septembre.

L'action Dialog a terminé à 45,325 euros vendredi en Bourse de Francfort, tandis qu'Atmel a fini à 7,27 dollars sur le Nasdaq. L'opération représente ainsi une prime de 43% sur le cours de clôture d'Atmel.

Le groupe allemand compte financer l'opération par de la trésorerie, de la dette à hauteur de 2,1 milliards de dollars et quelque 49 millions d'ADS. A la suite de la transaction, les actionnaires d'Atmel auront 38% du nouvel ensemble environ, a précisé Dialog.

"En regroupant nos technologies, nos compétences reconnues dans le monde entier et nos larges réseaux de distribution, nous créerons un nouvel acteur avec lequel il faudra compter dans le segment des semiconducteurs", déclare dans un communiqué Jalal Bagherli, le président du directoire de Dialog.

Dialog compte que l'opération soit relutive pour le bénéfice et le cash flow en 2017, première année complète suivant sa réalisation, prévue au premier trimestre 2016. Il anticipe par ailleurs 150 millions de dollars d'économies annuelles dans les deux ans grâce à elle.

Les fusions et acquisitions dans le secteur des semiconducteurs ont atteint le montant de 31 milliards de dollars en 2014, le plus élevé depuis 2011, suivant des données de Thomson Reuters. Sur une période de 12 mois au 2 mars, 472 opérations ont été faites dans le monde entier contre 383 un an auparavant.

Parmi les grosses opérations qui ont marqué le secteur, on peut citer l'allemand Infineon qui a racheté l'an passé son homologue américain Rectifier pour trois milliards de dollars ou encore l'acquisition par NXP de Freescale Semiconductor en mars, donnant naissance à uen entité pesant plus de 40 milliards de dollars. (Christoph Steitz et Harro ten Wolde, Wilfrid Exbrayat pour le service français)