BOURSE-Montupet chute, résultats semestriels jugés décevants

jeudi 17 septembre 2015 10h19
 

PARIS, 17 septembre (Reuters) - L'action Montupet signe jeudi matin la plus forte baisse de l'indice SBF 120 à la bourse de Paris, après des résultats semestriels jugés décevants.

A 10h12, le titre de l'équipementier automobile chute de 6,85% à 63,20 euros (-4,7% depuis début janvier), dans des volumes représentant 137% de leur moyenne quotidienne sur une séance complète ces trois derniers mois sur Euronext. Au même moment, l'indice SBF 120 recule de 0,23% tandis que le secteur automobile (+0,56%) signe la plus forte hausse des indices sectoriels européens.

Dans une note, Louis Capital Markets-Midcap Partners souligne que les résultats sont nettement inférieurs aux attentes, avec un fléchissement de la marge d'Ebitda à 20,5% du chiffre d'affaires au premier semestre 2015, contre 21,4% du CA au S1 2014, ainsi qu'un recul de la marge opérationnelle du groupe à 13,5% au S1 2015, contre 14,6% au S1 2014.

Selon l'intermédiaire, qui a révisé ses estimations pour 2015 à la baisse, cette "mauvaise surprise" est principalement due à la hausse des prix du métal que l'équipementier automobile n'a pas su répercuter assez rapidement à ses clients.

Ces résultats sont d'autant plus décevants, ajoute le broker, que le management de la société avait insisté sur un contexte favorable, avec notamment "la baisse des prix de l'énergie et de l'euro ainsi que la montée en puissance des sites "low cost" dans le Mix de production".

L'intermédiaire juge cependant que cette publication ne remet pas en cause la poursuite, à moyen terme, de l'amélioration des marges du groupe qui offre toujours une bonne visibilité et des perspectives de croissance élevée.

Dans ce contexte, LCM-Midcap Partners a abaissé son objectif de cours de 80 à 72 euros, mais maintenu sa recommandation à "acheter".

Montupet a fait état mercredi d'un résultat net en hausse de 14,8% au premier semestre à 25,6 millions d'euros et confirmé prévoir en 2015 une croissance de son chiffre d'affaires et de ses résultats. (Le communiqué: bit.ly/1UWjfth) (Raphaël Bloch, édité par Jean-Michel Bélot)