LEAD 1-Ingenico a relevé son offre sur WorldPay à £6,6 mds-presse

mercredi 16 septembre 2015 14h55
 

(Actualisé avec Sky News)

PARIS, 16 septembre (Reuters) - Le spécialiste des services de paiement Ingenico a relevé son offre sur son concurrent britannique Worldpay de 6 à 6,6 milliards de livres (de 8,2 à 9,0 milliards d'euros), croit savoir mercredi le site d'informations britannique Sky News.

Les fonds de capital-investissement Advent et Bain, propriétaires de Worldpay depuis 2010, doivent se réunir vendredi pour comparer les offres de plusieurs acheteurs potentiels et choisir un éventuel repreneur, a écrit de son côté mercredi matin le Financial Times.

Une porte-parole d'Ingenico n'a souhaité faire aucun commentaire.

L'action Ingenico perd 2,51% à 98,90 euros à la Bourse de Paris vers 14h40, donnant une capitalisation de six milliards d'euros, affichant l'une des plus fortes baisses de l'indice SBF 120 (+1,23%).

Ingenico est prêt à accorder des frais de rupture significatifs aux actionnaires du groupe britannique en cas d'abandon du processus de rachat, ajoute Sky News.

Le groupe français est notamment en concurrence avec les fonds américains Blackstone et Hellman & Friedman, qui se sont associés sur ce dossier, et avec l'allemand Wirecard .

Les actionnaires de Worldpay, scindé de Royal Bank of Scotland en 2010, privilégient largement l'offre d'Ingenico, et s'ils la jugent suffisamment convaincante, ils pourraient décider la semaine prochaine d'abandonner leur projet d'introduction en Bourse du groupe, explique Sky News.

Ingenico a choisi BNP Paribas, JP Morgan et Morgan Stanley pour travailler aux côtés de HSBC, Natixis et Société générale sur le financement de l'offre, précise le média britannique.

Le PDG du groupe français, Philippe Lazare, avait fait valoir fin juillet, lors la publication des résultats semestriels, qu'Ingenico était "idéalement placé" pour saisir toutes les opportunités de croissance du secteur du paiement.

Le ratio d'endettement net d'Ingenico rapporté à son Ebitda a été ramené à 0,9 fois fin juin contre 1,8 fois fin 2014. (Raphaël Bloch et Cyril Altmeyer, édité par Matthieu Protard)