GE va transférer 400 emplois américains en France

mardi 15 septembre 2015 15h19
 

WASHINGTON, 15 septembre (Reuters) - General Electric a annoncé mardi le transfert de 500 postes de ses activités de production de turbines électriques des Etats-Unis vers l'Europe et la Chine, dont 400 en France.

Le groupe industriel américain explique cette décision par le fait qu'il n'a plus accès aux financements de l'Export-Import Bank américaine depuis que le Congrès a refusé de renouveler les statuts de celle-ci.

GE précise que la Coface, l'agence française de financement à l'export, a accepté d'apporter son soutien à certains projets du groupe via une nouvelle ligne de crédit en échange du transfert sur le site français de Belfort d'activités de production représentant 400 emplois.

Cent autres postes seront délocalisés des Etats-Unis vers la Hongrie et la Chine.

GE, qui vient d'obtenir le feu vert des autorités européennes au rachat des activités d'Alstom dans l'énergie, ajoute qu'il est candidat à des projets internationaux dans l'énergie représentant un total de 11 milliards de dollars (9,7 milliards d'euros) et nécessitant des financements par des agences de crédit à l'export. (David Lawder; Marc Angrand pour le service français, édité par Bertrand Boucey)