Credit Suisse va verser $80mlns pour un litige sur sa "dark pool"

lundi 14 septembre 2015 22h58
 

14 septembre (Reuters) - Credit Suisse va verser plus de 80 millions de dollars (70,70 millions d'euros) aux autorités américaines pour régler un litige portant sur le fonctionnement de sa "dark pool" Crossfinder, soupçonnée de léser certains clients, rapporte Bloomberg.

Les "dark pools" sont des plates-formes de transactions alternatives qui permettent aux investisseurs d'opérer des transactions boursières de façon anonyme, les informations sur transaction n'étant communiquées qu'une fois celle-ci effectuée, ce qui diminue le risque de fuite sur les ordres en attente.

La banque suisse va verser plus de 50 millions de dollars à l'autorité des marchés financiers, la Securities and Exchange Commission (SEC), et environ 30 autres au parquet général de New York, selon Bloomberg.

La SEC et Credit Suisse ont refusé de s'exprimer à ce sujet tandis qu'il n'a pas été possible de joindre le parquet général de New York sur cette question.

La SEC soupçonnait Crossfinder, la plus grande plate-forme alternative aux Etats-Unis, de fournir un avantage indû aux traders haute-fréquence, entre autres.

Le parquet général de New York a engagé en juin 2014 des poursuites contre Barclays pour des motifs similaires. La banque britannique a décidé de contester ces accusations devant la justice.

En janvier, la banque suisse UBS a accepté de verser 14,4 millions de dollars pour régler un contentieux avec la SEC au sujet de sa "dark pool". (Rachel Chitra; Bertrand Boucey pour le service français)