Le président d'ABB opposé à une scission

dimanche 13 septembre 2015 14h11
 

ZURICH, 13 septembre (Reuters) - Peter Voser, le président d'ABB, s'oppose à l'idée d'une séparation des deux principales activités du groupe helvético-suédois et estime d'ailleurs ne pas subir de pressions en ce sens de la part des principaux actionnaires.

La presse suédoise a récemment rapporté que le fonds activiste Cevian, qui détient plus de 5% du capital d'ABB, souhaitait un recentrage sur l'automation de processus et une externalisation des activités énergétiques.

"Je suis vivement opposé à une séparation de l'énergie et de l'automation pour la bonne raison qu'on ne peut pas les séparer", a déclaré Peter Voser, cité par le journal dominical suisse SonntagsZeitung.

Les clients, a-t-il ajouté, demandent des applications intégrées d'un seul fournisseur.

ABB a annoncé la semaine passée une revue stratégique de sa nouvelle division Power Grids, dont les marges sont moins importantes, mais Peter Voser a souligné que cette décision n'avait pas été prise sous la pression d'actionnaires.

"Le conseil et la direction n'ont à aucun moment été sous pression à cause de l'expression d'opinions externes. La stratégie a été conçue sur le long terme et est prévue pour le long terme", a-t-il dit.

Le directeur général Ulrich Spiesshofer prendra le temps qu'il faudra pour mettre en oeuvre les décisions stratégiques déjà annoncées, a-t-il ajouté. (Michael Schields, Véronique Tison pour le service français)