LEAD 1-La Bourse de Tokyo en repli de 0,19%, en hausse sur la semaine

vendredi 11 septembre 2015 08h53
 

(Actualisé avec précisions, valeurs)

TOKYO, 11 septembre (Reuters) - La Bourse de Tokyo a fini vendredi en baisse de 0,19% à l'issue d'une séance volatile mais affiche une hausse sur la semaine, interrompant une série de quatre replis hebdomadaires, dans un marché qui reste suspendu à la prochaine réunion de la Fed.

L'indice Nikkei a perdu 35,40 points à 18.264,22 et le Topix, plus large, a pris 0,71 point (+0,05%) à 1.480,23 points.

Sur l'ensemble de la semaine, marquée par de très fortes variations du Nikkei, avec notamment -2,43% mardi, +7,71% mercredi et -2,51% jeudi, la progression s'établit à 2,65%.

"La 'frénésie de ventes' des investisseurs étrangers semble marquer une pause pour le moment", dit Norihiro Fujito, responsable de la stratégie chez Mitsubishi UFJ Morgan Stanley Securities. "Avant le grand événement (de la réunion de la Fed), la plupart des intervenants restent sur la touche."

Le Topix a pris 2,47% sur la semaine.

L'extrême volatilité constatée dans la semaine a notamment été le fait de rachats massifs de positions à découvert par des investisseurs qui restent préoccupés par le ralentissement économique chinois et ses conséquences sur l'économie mondiale.

Les acteurs de marché sont également dans l'attente de la réunion de politique monétaire de la Réserve fédérale américaine prévue la semaine prochaine, qui pourrait déboucher sur une première hausse des taux d'intérêt en près de 10 ans.

Les valeurs orientées vers le marché intérieur japonais, dans les secteurs bancaire, immobilier et agroalimentaire, ont surperformé. Mizuho Financial a pris 1,1%, Mitsui Fudosan 1,17% et Kikkoman 1,06.

Selon des statistiques officielles publiées vendredi, le sentiment des grandes entreprises manufacturières au Japon est passé positif sur le trimestre juillet-septembre, ce qui suggère qu'ils ont digéré le ralentissement chinois. (Ayai Tomisawa, Juliette Rouillon pour le service français, édité par Bertrand Boucey)