La dynamique de croissance se dégrade chez les émergents-OCDE

mardi 8 septembre 2015 12h00
 

PARIS, 8 septembre (Reuters) - La dynamique de croissance reste globalement stable dans les économies avancées mais se dégrade dans la plupart des grands pays émergents, à commencer par la Chine, selon l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE).

Publiés mardi, les indicateurs composites avancés de l'OCDE, conçus pour anticiper les points de retournement de l'activité, pointent aussi vers une dégradation accentuée au Brésil alors que des signes d'infléchissement réapparaissent en Russie.

L'indicateur global pour la zone OCDE est ressorti à 100,0 en juillet, un niveau sans grand changement (-0,1 point) qui signale une dynamique de croissance stable. Le seuil de 100 correspond à la tendance à long terme de l'activité économique.

L'indicateur pour les seuls pays du G7 recule d'autant à 99,8.

Celui de la zone euro, inchangé à 100,7, témoigne lui aussi d'une dynamique de croissance stable, l'Allemagne (+0,1 à 100,1), la France (stable à 100,7) et l'Italie (inchangée à 100,9) évoluant peu depuis le printemps.

Une dynamique stable est aussi anticipée au Japon mais l'infléchissement amorcé depuis quelques mois se confirme aux Etats-Unis (-0,1 à 99,5) et en Grande-Bretagne (-0,1 à 99,7), quoique "à partir de niveaux relativement élevés", souligne l'OCDE.

Un ralentissement plus marqué est anticipé en Chine (-0,2 à 97,6), au Brésil (-0,2 à 98,7) et en Russie (-0,2 à 98,7), pays dont l'indicateur semblait pourtant se stabiliser ces derniers mois. Seule l'Inde se distingue chez les grands émergents avec un indicateur avancé en hausse de 0,1 point à 99,8.

Les communiqués sur les indicateurs avancés de l'OCDE : here (Yann Le Guernigou, édité par Yves Clarisse)