LEAD 1-La Bourse de Tokyo perd 2,43%, le Nikkei dans le rouge en 2015

mardi 8 septembre 2015 08h50
 

TOKYO, 8 septembre (Reuters) - La Bourse de Tokyo a fini en nette baisse de 2,43% mardi, dans un marché toujours inquiet de l'état de l'économie chinoise.

L'indice Nikkei a perdu 433,39 points à 17.427,08, effaçant la totalité de ses gains accumulés depuis le début de l'année, et le Topix, plus large, a cédé 28,94 points (2,0%) à 1.416,71.

Le Nikkei a enfoncé en fin de séance le seuil des 17.450,77 points qui correspond à sa dernière clôture de 2014 et il affiche désormais un repli de 0,14% depuis le 1er janvier, alors que le Topix conserve un gain de 0,65%.

Selon les données du commerce extérieur publiées mardi par Pékin, les exportations ont baissé de 5,5% en août, moins que prévu, mais la chute de 13,8% des importations est venue souligner une nouvelle fois la déprime de la conjoncture en Chine.

La persistance des inquiétudes sur la deuxième économie mondiale a relégué au second plan l'annonce d'un recul du produit intérieur brut (PIB) japonais moins prononcé qu'initialement estimé au deuxième trimestre.

Sur la période avril-juin, le PIB japonais a baissé de 1,2% en rythme annualisé, contre une première estimation de -1,6%, alors que les économistes prévoyaient en moyenne une révision à -1,8%. Ces données suggèrent néanmoins que le gouvernement pourrait être contraint de soutenir davantage une reprise fragile, avec notamment une baisse des investissements plus marquée que précédemment estimé.

Les valeurs défensives, tels le secteur pharmaceutique et celui de l'alimentation, ont été particulièrement vendues après leur surperformance des mois précédent.

Au sein du Topix, l''indice sectoriel de la pharmacie a perdu 5,2% avec des reculs de 3,6% pour Takeda Pharmaceutical et de 4,7% pour Astellas Pharma . Le compartiment de l'alimentation a lâché 3,5%, plombé en particulier par Kikkoman (-8,1%).

Dans le secteur financier, Nomura Holdings a perdu 3,04% à 691,5 yens après un déclassement de Barclays, passé de "pondération en ligne" à "sous-pondérer" avec un objectif de cours réduit à 600 yens.

Le compartiment de l'acier, en hausse de 2%, a au contraire profité d'achats à bon compte après son recul des dernières semaines lié aux inquiétudes sur la Chine. Nippon Steel & Sumitomo Metal a ainsi repris 3,1%, JFE Holdings 1,9% et Kobe Steel 3,3%. (Joshua Hunt et Ayai Tomisawa, Véronique Tison et Benoit van Overstraeten pour le service français)