** LE POINT SUR LES MARCHÉS avant l'ouverture en Europe **

lundi 7 septembre 2015 07h54
 

PARIS/LONDRES, 7 septembre (Reuters) - Les Bourses européennes sont attendues en hausse d'environ 1% lundi à l'ouverture, après avoir perdu plus de 2% vendredi à la suite de la publication de chiffres de l'emploi aux Etats-Unis qui n'ont rien fait pour clarifier les perspectives concernant le calendrier de hausse des taux de la Réserve fédérale.

D'après les premières indications disponibles, l'indice CAC 40 parisien pourrait gagner jusqu'à 1,1% à l'ouverture, le Dax à Francfort 1% et le FTSE à Londres 0,9%.

Les créations d'emplois ont été nettement inférieures aux attentes (173.000 contre 220.000 attendues par les économistes) mais les chiffres des deux mois précédents ont été revus en hausse, le taux de chômage (5,1%) est tombé à un plus bas depuis avril 2008 et le salaire horaire moyen et la durée hebdomadaire de travail ont tous deux augmenté.

Ces chiffres peuvent se prêtent à plusieurs interprétations.

La Bourse de Tokyo est en légère hausse peu avant la clôture, après une séance volatile avec d'un côté les incertitudes concernant le calendrier de hausse des taux aux Etats-Unis et les turbulences financières en Chine et de l'autre la bonne tenue de valeurs comme Toshiba.

L'indice MSCI Asie-Pacifique hors Japon recule de 0,7% à ce stade, dans un climat d'aversion au risque face à une réouverture en repli de la Bourse de Shanghai, après quatre jours de fermeture des marchés chinois.

Wall Street est fermée ce lundi pour Labor Day, la fête du travail aux Etats-Unis. La Bourse de New York a été encore emportée vendredi par un accès de volatilité et a fini la semaine sur une nouvelle séance de baisse, les chiffres de l'emploi du mois d'août aux Etats-Unis n'ayant rien fait pour dissiper les incertitudes entourant le calendrier du relèvement des taux d'intérêt de la Réserve fédérale.

Le ralentissement en Chine et les incertitudes sur les taux américains pourraient conduire les investisseurs à revoir à la baisse leurs prévisions de résultats des sociétés américaines.

Le dollar est faible face au yen et à l'euro faute de clarté sur l'évolution des taux aux Etats-Unis et les cours du pétrole restent orientés en baisse.   Suite...